Les pesticides dans notre environnement   
Article du bulletin municipal 2017

Les pesticides sont des substances chimiques utilisées pour détruire des herbes, des insectes, des champignons ou tout autre organisme jugé « nuisible ».

La France est le quatrième pays mondial et le premier européen plus gros utilisateur de pesticides. Environ 63 000 tonnes de ces substances chimiques sont utilisées chaque année dans le pays, principalement par l’agriculture. Elles se retrouvent partout, dans l’air, l’eau de pluie, les sols, les cours d’eau et les nappes souterraines. Les communes utilisent des pesticides, principalement des herbicides,  pour l’entretien de leurs espaces communaux comprenant la voirie et les espaces verts. Leur emploi, sur des surfaces le plus souvent imperméabilisées et  au contact de la population, a des impacts sur notre environnement proche notamment sur la santé, la qualité de l’eau et la biodiversité.

Convaincu de la gravité de la situation, des actions spécifiques sont mises en œuvre au niveau national pour prévenir l’exposition aux pesticides. Le plan Ecophyto vise à réduire progressivement l’usage des pesticides échelonné en deux temps : - 25 % d’ici 2020 et – 50 % d’ici 2025.

Des solutions alternatives existent pour s’affranchir de l’utilisation des pesticides qui seront interdits d’utilisation, à partir du 1er janvier 2017, par les communes pour l’entretien des espaces verts et des voiries et 2 ans plus tard pour les particuliers.

Désherber sans désherbant c’est possible

En région Centre – Val de Loire, en 2016, plus de 200 communes sont déjà engagées dans l’opération « Objectif zéro pesticide ».

Les techniques alternatives palliatives et curatives au désherbage chimique sont de plus en plus utilisées pour l’entretien des espaces verts et le désherbage des voiries.

Les techniques préventives visent à empêcher la levée des plantes spontanées indésirables. Utilisées pour l’entretien des espaces verts, elles regroupent l’utilisation de différents paillages et la mise en place de plantes couvre-sol notamment dans les massifs, au pied des arbres et du mobilier-urbain.

Les techniques curatives manuelles (binette, balayage), mécaniques (rotofil, brosses mécaniques, désherbeurs mécaniques tractés) ou thermiques (gaz, vapeur ou eau chaude) permettent de contenir et d’éliminer les herbes spontanées sans avoir recours aux pesticides. Ces techniques sont utilisées pour le désherbage des espaces verts mais également pour l’entretien de l’ensemble des voiries communales.

Chaque technique a ses avantages et ses inconvénients. Elle doit être adaptée à la configuration de la commune et aux pratiques des agents qui la mettent en œuvre. Il n’existe pas de technique unique et « magique ».

Mieux vivre avec les herbes folles

Ces techniques alternatives sont adaptées mais elles ne sont pas aussi « efficaces » pour éliminer les plantes spontanées. Les temps de travaux sont plus longs car les passages plus fréquents, les coûts pour la collectivité sont alors plus importants pour atteindre un résultat visuel similaire.

Mais doit-on éradiquer toutes les herbes folles qui poussent spontanément dans nos rues et nos villages ? Ces vagabondes qui s’invitent sur nos trottoirs, au pied des murs, dans les joints des  caniveaux, entre les pierres des murs sont des véritables petits coins de nature qui peuvent s’épanouir au pas de notre porte si on les laisse faire. Ces plantes parfaitement adaptées aux exigences de la ville ne demandent aucun entretien si ce n’est d’être contenues. Pour mieux les accepter, il faut tout d’abord mieux les regarder, les identifier, les connaître pour ne plus en avoir peur et les considérer comme de « mauvaises » herbes qu’il faut détruire à tout prix. Et si elles deviennent trop envahissantes à votre goût, vous pouvez participer au désherbage de votre trottoir en utilisant, bien entendu, des techniques alternatives ou bien fleurir votre pied de mur.

Les Montils et le zéro pesticide

Conscient de ces différents enjeux et des obligations réglementaires, la commune des Montils a décidé de s’engager dans une démarche visant à la réduction de l’utilisation des pesticides dans l’entretien des espaces communaux.

Le 8 novembre 2016, la commune a signé la charte « Objectif zéro pesticide » avec le Comité Départemental de la Protection de la Nature et de l’Environnement de Loir-et-Cher (CDPNE) associé à la FREDON Centre – Val de Loire. Cette charte définit l’accompagnement que ces deux organismes vont apporter à la commune pour l’aider dans cette démarche sur les plans de la sensibilisation, du conseil technique, de la communication et de l’éducation à l’environnement.

 Charte "Objectif zéro pesticide"

L’ensemble de cet accompagnement est financé par la commune avec le soutien de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, de la Région Centre – Val de Loire dans le cadre du Pays des Châteaux et avec l’appui de l’ARS Centre et du Conseil Départemental de Loir-et-Cher.

Des actions pour accompagner la commune jusqu’à fin 2017

À l’automne 2016, la FREDON Centre – Val de Loire a réalisé le plan d’entretien communal. Il a permis de sensibiliser les agents communaux aux dangers de l’utilisation des pesticides,  de réaliser un diagnostic des pratiques phytosanitaires de la commune, d’identifier les zones à risques principalement au regard de la pollution des eaux et enfin de proposer des améliorations des pratiques d’entretien. Un suivi technique de la mise en œuvre du plan d’entretien sera assuré tout au long de l’année 2017.

Le CDPNE interviendra au printemps 2017 auprès des agents communaux pour les sensibiliser à la reconnaissance des plantes spontanées des rues et auprès des élus de la commune sur les dangers de l’utilisation des pesticides.

Le CDPNE va également apporter son aide à la commune pour sensibiliser les habitants à l’évolution des pratiques d’entretien. Entretenir des espaces communaux en n’utilisant plus de pesticides c’est aussi mieux accepter la présence des herbes sauvages dans le village. Des panneaux « Espace sans pesticide » informeront sur le terrain des changements des pratiques de désherbage.

Le CDPNE mettra à disposition de la commune deux expositions thématiques « Zéro pesticide dans nos villes et nos villages » et « Zéro pesticide dans nos jardins ». Des brochures spécifiques « Les dangers des pesticides », « Les alliés du jardinier pour un jardin sans pesticide », « Le jardin écologique » seront distribuées.

Une sortie « A la rencontre des herbes folles » sera proposée aux habitants de la commune où vous pourrez découvrir dans les rues du village la flore sauvage qui nous entourent.

Une réunion publique sera organisée en 2017 lors de laquelle vous seront présentés les principaux axes du plan d’entretien communal, les dangers des pesticides sur l’environnement et la santé et les principes pour un jardinage au naturel.

Enfin, le CDPNE interviendra auprès des écoles pour sensibiliser les enfants aux dangers des pesticides et à la biodiversité en ville.

L’ensemble de ces actions doit permettre de prendre conscience du danger de l’utilisation des pesticides pour l’environnement et la santé et sensibiliser au fait que les herbes spontanées, encore qualifiées de « mauvaises », doivent trouver leur juste place dans l’entretien de nos rues, espaces verts et jardins de notre village.